Soupe de crabes à la bolivarienne !

Je partage sur :

Arrestation de mercenaires américains, militaires félons et narcos colombiens par l’armée bolivarienne

Mais qui sont ces gros poissons ? Ce sont les mercenaires américains, militaires félons et bandits paramilitaires colombiens arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à débarquer sur les côtes du Vénézuela.

"La baie des poissons" en mode foiré ?
Je ne résiste pas au délice de vous transmettre cette carte postale rigolarde reçue de Caracas aujourd’hui, et de saluer cette grand-mère montrant, sourire aux lèvres et pétoire sur le cœur, le butin de sa pêche devant la « maison du poisson socialiste » de Chuao.


Un plan complètement foireux monté par Guaido, avec la societé d’affreux jojos mercenaires spécialisée dans les opérations militaires Silvercorp USA. Guaido ? Mais si, le voyou putschiste de droite autodéclaré "président par intérim", qui pose avec ses copains narcos-paramilitaires colombiens, reconnu par les amis de la démocratie de l’administration Trump, par les défenseurs de la liberté du gouvernement Bolsonaro, et que... le président Macron recevait en grande pompe il y a quelques semaines pour "l’assurer de son soutien" !!

Une réplique de l’épée de Bolivar, symbole sacré au Vénéz de la liberté et de la révolution anticoloniale, a été apportée aux

pêcheurs


Si ça vous chauffe d’en savoir plus sur ce qui se joue au Vénézuela qu’en écoutant les médias européens qui racontent tous les mêmes salades :
https://venezuelainfos.wordpress.com/2020/05/04/le-venezuela-inflige-une-nouvelle-defaite-a-lempire-et-aux-grands-medias/

Ou encore plus documenté, les explications en français par Romain Mingus
https://www.youtube.com/watch?v=DkyeYJETHvs&feature=youtu.be

Ou, si vous ne vous souvenez plus très bien qui était Chavez, ni d’où vient cette tradition de la droite Vénézuelienne pour le coup d’état militaire, vous verrez avec plaisir cette vidéo ramenée il y a... 18 ans par Primitivi et filmée depuis les rues lors du coup d’état d’avril 2002 :
¿Qué pasa en Venezuela ?

Ou celle-ci filmée par nos soins quelques mois plus tard, avec les camarades de ¡Aqui estamos ! (Caracas), Contro Radio (Florence), Teletambores (Maracay/venez), ClotRTV (Barcelona), ZaleaTV (Paris), CatiaTV (Caracas). Le tribunal Suprême essayait alors de juger et de mettre les putschistes hors d’état de nuire. Un de nos primitiviens, présent sur place fut blessé, caméra au poing, au perdigonazo (grenaille de plomb) par la Police métropolitaine, encore alliée aux affreux jojos. cette même Police Métro dont plusieurs membres furent plus tard jugés coupable et condamnés pour avoir tiré, tué par balles 3 personnes, et blessé plusieurs dizaines d’autres manifestants au "Punto Aguno" le 11 avril 2002. Cet évènement sans doute prémédité servit de prétexte au putsch militaire.


Sur le même thème