Revendications Kermesse

Cite Air-Bel Marseille, témoignages entre les souvenirs d`un temps où jadis enfant il faisait mieux vivre dans la cité, et l`amertume de ce qui n`existe plus pour les enfants d`aujourd’hui.

Je partage sur :

Cite Air-Bel Marseille, témoignages entre les souvenirs d`un temps où jadis enfant il faisait mieux vivre dans la cité, et l`amertume de ce qui n`existe plus pour les enfants d`aujourd’hui.

Que reste t-il de nos 20 ans ou plutôt que reste t-il de cet argent, qui permettait aux structures formelles et informelles d`un quartier d`accueillir petits et grands pour leur faire vivre de multiples activités sportives et culturelles à l`intérieur comme à l`extérieur du quartier. Personne ne répond à cette question, car personne ne sait vraiment ce qu`il s`est passé depuis plusieurs années, et qui est responsable depuis les mandats successifs sur les différentes échelles politiques, locales et nationales.Retour ligne automatique
Pourquoi devrons nous résoudre à ce que certain appel la fatalité du grand capital ? Il subsiste encore entre les habitant-e-s les plus motivé-e-s et le restant des structures les plus ancrées dans le quartier, une volonté farouche de poursuivre le vivre ensemble. Plus qu`un mot clef tartiné sur bien des dossiers et des appels d`offre c`est ici une urgence. Les enfants lèvent le camp des centres aère, centres sociaux de moins en moins bien équipés et préfère de parfois jouer non loin des points de deal ( point de vente de drogue par et pour des personnes n`habitant pas le quartier ) pour se faire offrir des merguez grillées au barbecue ou un lancer de feu d`artifice. Une jeunesse sacrifiée qui rencontre une jeunesse entravée, au final qu`adviendra t`il de leur 20 ans ?


Sur le même thème