Equateur : Correa appelle l’armée à se préparer pour résister à de possibles attaques

Je partage sur :

Suite à la réactivation de la 4e flotte nord-américaine (qui servait lors de la guerre froide), aux incursions colombiennes et l’installation prévue de 7 bases US en Colombie, le président a prié l’armée d’être prête pour répondre avec fermeté face à toute agression et il a souligné les actions que le gouvernement a mises en application pour la formation des effectifs, l’amélioration des installations, l’achat de bateaux, le renouvellement des sous-marins et des équipements informatiques. Selon la Correa cela devrait améliorer la capacité opérationnelle du corps armé équatorien.

Ce mardi le président de l’Équateur, Rafael Correa, a prié instamment ses armées de se tenir prete à faire face à de possibles menaces internes ou externes contre la souveraineté du pays.

JPEG"Devant les menaces qui planent contre notre souveraineté, devant les incursions délictueuses ou de toute nature, régulières ou irrégulières, nous devons être préparés pour répondre avec fermeté, avec certitude, avec sang froid, avec une conviction absolue, avec sagacité et intelligence", a exprimé le chef d’État pendant une cérémonie de promotions d’officiers de la Force Navale.

Le président a assuré que "l’armée est une institution noble de protection des droits, de liberté et des garanties des citoyens", de plus il a signalé que l’Équateur est et va "continuer d’être un pays de dignité, une patrie souveraine".

Correa a souligné l’impulsion que son gouvernement a effectué pour améliorer la Marine de guerre, avec la formation de ses effectifs, la modernisation de ses installations, l’acquisition de bateaux, le renouvellement des sous-marins et des équipements informatiques.

Le chef d’État équatorien a affirmé que cette augmentation de la capacité opérationnelle navale permettra d’améliorer le contrôle des infractions marines, spécialement le trafic de combustibles vers d’autres pays. Il a égalament indiqué l’implémentation d’un Système de Surveillance Maritime, avec des vedettes rapides italiennes, des quais flottants et des avions, qu’il qualifie de "système unique en Amérique du Sud".

Il a fait remarquer que cet effort n’est pas suffisant, mais il a confirmé que son gouvernement a eu à "résoudre l’abandon dans lequel les gouvernements précédents ont liassé les Forces armées et le pays tout entier", puisque ce qui s’est permis d’être fait dans les dix dernières années avec l’institution armée est "vraiment criminel", ce qui a été fait a été de "déprotéger la patrie".

L’Équateur a souffert le 1 mars 2008 d’une incursion militaire illégale de l’armée colombienne dans vous Sucumbíos, durant laquel 26 personnes ont été tuées, parmis celles-ci le numéro deux des Forces armées Révolutionnaires de la Colombie (FARC), Raúl Reyes, et quatre étudiants mexicains, tandis que les autres avient été gravement blessées.

JPEGDans l’attaque, qui a été tout d’abord aérienne et ensuite terrestre, a été aussi assassiné le citoyen équatorien, Franklin Aisalia. Selon un communiqué publié l’an passé par les FARC, les États-Unis auraient lancé durant l’assaut un missile depuis la base aérienne colombienne de Tres Esquinas sur le département du Caquetá (sud).

Pour sa part, le rapport de la Commission de Transparence et de Vérité créée par Quito pour enquêter sur cette affaire, publié le 10 décembre dernier, a défini que l’attaque de l’armée colombienne contre un campement provisoire des FARC en Équateur en mars 2008, a été appuyée par la base étasunienne de Manta.

Source : TeleSur Correa llama a Ejército a prepararse para resistir posibles ataques
Traduction : Primitivi