Accueil > évènements > Copinage > La petite boite rouge ... > MIGRANTS MINEURS URGENT EGLISE St Férréol

MIGRANTS MINEURS URGENT EGLISE St Férréol

RDV 22 Nov 2017 de 8h à 17h

mardi 21 novembre 2017, par Primitivi

Venez nombreux le 22 Novembre à l’Eglise St Férréol en soutient aux jeunes migrants hébergés depuis 24h. De nombreux migrants mineurs sont envoyés contre leur volonté sur Marseille alors qu’ils étaient hébergés dans des centres d’accueil dans d’autres villes françaises. Ils débarquent gare Saint Charles sans qu’aucune place leur soit possible pour dormir malgré les promesses de leurs éducateurs. "Appelez le commissariat si il n’y a plus de place" en fait c’est la rue qui attend ces jeunes désemparés. Devant cette urgence plusieurs associations et collectifs se sont regroupés pour leur venir en aide et ont demander refuge le 21 Novembre au pretre de l’église Saint Férréol à Marseille.

De nombreux migrants mineurs sont envoyés contre leur volonté sur Marseille alors qu’ils étaient hébergés dans des centres d’accueil dans d’autres villes par exemple sur Gap ou Toulouse. Leurs éducateurs contraints par les autorités leur donne un billet sans retour pour Marseille prétextant qu’ils seront hébergés et scolarisés là bas. Or l’aide social à l’enfance de Marseille leur indique qu’il n’y a plus de place pour eux, et qu’ils leur reste pour seule issue d’appeler le commissariat de police. Un jeune garçon venu de Guinée témoigne : " Mes trois éducateurs ne répondent plus au téléphone quand je tente de les joindre pour leur expliquer que je dors dans la rue. J’ai faim et je ne veux pas voler, je dois rester digne, mon père m’a dit avant de mourir que devenir un homme c’est traverser les épreuves de la vie en restant digne. Ma vie est un combat et même si c’est difficile il me reste ma dignité. Je ne comprends pas pourquoi on m’a forcé à prendre le train pour Marseille ? A Gap j’avais un lit pour dormir et un patron voulait me prendre en apprentissage pour devenir plombier. Je savais qu’à Marseille c’était dur et que beaucoup dorment dehors, mais mon éducateur m’a dit qu’il n’avait pas le choix d’obéir aux ordres" Les collectifs Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba ; RESF ; Médecins du monde, le Collectif des délinquants solidaires et EMMAUS se sont mobilisés pour demander asile à l’Eglise St Férréol quai de la Fraternité. Le prêtre et ses supérieurs ont ouvert leur porte pour 24h afin que les jeunes puisse passer la nuit. Martine Vassal présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône a été sollicité par les représentants civiles, associatifs et religieux pur intervenir dans les meilleurs délais et mettre à disposition un bâtiment vide afin d’éviter le pire pour ces jeunes ayant déjà traversé bien trop d’épreuves. Afin de renforcer l’impact de cette mobilisation vous êtes conviés à venir renforcer les rangs ou les bancs de l’église demain le 22 Novembre à partir de 8h et jusqu’à qu’une solution viable soit prise par les autorités compétentes.

Tous droits réservés | Thème par Reno Primitivi | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0