Accueil > évènements > De ou avec Primitivi > Vidéo : Du commun faisons table rase !

Vidéo : Du commun faisons table rase !

La mairie détruit dans la violence les Tables de la Plaine

samedi 19 mars 2016, par Primitivi

Lors ce jour-là, dix-huitième de Mars, le Vicomte de Marselha entrepris la reconquête de la Plaine. Depuis des mois il ruminait vengeance contre les Gueux de la Plaine qui après avoir houspillé son Grand Voyer Gé Chnoz et ses projets grandioses, avaient érigés en plein milieu de la Plaine, tables et banc de bois pour festoyer à tout va.

DU COMMUN FAISONS TABLE RASE

- Primitivi/Fokus21
- musique : binaire binaire666.tumblr.com/

Tables Rases à la Plaine from primitivi on Vimeo.

La vengeance de Dingau

Lors ce jour-là, dix-huitième de Mars, le Vicomte de Marselha entrepris la reconquête de la Plaine.

Depuis des mois il ruminait vengeance contre les Gueux de la Plaine qui après avoir houspillé son Grand Voyer Gé Chnoz et ses projets grandioses, avaient érigés en plein milieu de la Plaine, tables et banc de bois pour festoyer à tout va.

Le carnaval fut l’apothéose des Gueux. En tête de cortège ils ridiculisèrent le vicomte par une caricature qu’ils brulèrent à la fin.

> Ce matin donc, anniversaire du soulèvement de la Commune, il envoya une escouade raser les tables et les bancs qui faisaient offense à son gout des espaces vides. Quelques gueux passant par-là, firent grand bruit et ameutèrent le ban mais pas l’arrière ban déjà aux champs. Le temps qu’ils arrivent, tout était détruit sauf un banc qu’ils entreprirent de défendre farouchement. > Les sergents de ville, inquiets de ne pas être à deux contre un, appelèrent le renfort vicomtal avec casques et boucliers. Au bout d’une demi-heure de bousculade, les gueux étant maintenant une centaine, ils appelèrent la maréchaussée royale et ainsi renforcés, percèrent le premier cercle, puis le second puis …réalisèrent que les gueux revenaient au fur et à mesure qu’ils les arrachaient du banc sur lequel on compta au plus fort de l’action une vingtaine de gueux entassés sur quatre places en un moulon opiniâtre. Alors, ils les gazèrent et emmenèrent un prisonnier.

> Victoire provisoire de la Vicomté qui a mobilisé pendant deux heures soudards et cavaliers, s’est attiré l’hostilité de tout le quartier pour un butin impressionnant : deux tables et trois bancs !

> On sent que ça monte en gamme, à la Plaine !

> Le crieur public

- Heureusement, en fin d’après-midi, après une visite gentiment chahutée à la mairie du 5è, le réaménagement en mobilier urbain autogéré reprenait à la plaine :

Toutes les belles photos de P.NK1/Fokus21 sont ici :

http://www.fokus21.org/galerie/2016...

Tous droits réservés | Thème par Reno Primitivi | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0